African Head Charge

  • 2022
  • 2013
  • 2009

Bonjo Iyabinghi Noah a grandi au Ghana et a appris a jouer des perscussions, dont notamment le funde, dès l'enfance. La mythologie du reggae antique était déjà présente en lui. Mais ce n'est qu'à partir des années '90 qu'il a commencé une carrière dans la musique. A l'époque, il vivait à Londres et jouait dans des sessions jazz, latino, funk, afro et reggae. Plus tard, il a tourné avec Dillinger et est devenu un des musiciens du Freedom Fighters Band. Et c'est à ce moment-là qu'il a rencontré Adrian Sherwood.

African Head Charge a été créé en 1981 au cours d'un projet en studio qui impliquant Bonjo et Sherwood. Ce qui en a résulté est un dub psychédélique qui met beaucoup d'emphase sur les percussions africaines. Tous les autres albums par la suite ont gardé cette même caractéristique : être fortement influencé par les sons d'Afrique.

Au cours des années, Bonjo et Adrian Sherwood ont continué à produire des albums sous le nom African Head Charge. Vous pourrez les admirer et les écouter ensemble le samedi à la Tallawah.